Collège

Saint Louis – Saint Bruno

« Aucun jeune n’est sans avenir, seul compte le regard que l’on porte sur lui »
D’après André Coindre, fondateur des frères du Sacré Coeur

La communauté éducative du collège croit dans la capacité de tout élève à grandir dans sa vie intellectuelle, morale et spirituelle.
Notre collège a à cœur d’accueillir les élèves pour les accompagner vers leur réussite.

Le collège s’efforce d’être un lieu d’épanouissement où chacun pourra trouver sa place.

La communauté éducative souhaite développer chez chaque élève, la capacité d’agir et de réfléchir en autonomie tout en favorisant l’entraide.

Nos exigences doivent permettre à chacun de donner le meilleur de lui-même, en fonction de ses possibilités, de son rythme et de son projet. Le collège Saint Louis Saint Bruno, précurseur en la matière, fonctionne en horaires aménagés sur toutes les classes du collège.
Des temps de prière, des temps de rencontre et des temps de célébration sont proposés afin d’éveiller les jeunes qui nous sont confiés à la spiritualité.

Le choix d’un collège est important, pour vous aider dans cette démarche, je vous invite à parcourir le site internet afin d’avoir tous les éléments nécessaires et ainsi nous accorder votre confiance.

Je vous remercie de l’intérêt que vous portez à notre établissement.
Mon équipe et moi-même restons à votre écoute pour toutes questions ou information complémentaire.

Laurence SEMELET, Chef d’établissement

Infos Flash

  • « Notre effectif en 6e est complet pour la rentrée 2019 : toute nouvelle demande d’inscription sera placée en liste d’attente. »
  • Vendredi 05 avril 2019 : Bol de Solidarité
C’est Carêment bon
-Entre un cours de biologie végétale et de maths, une heure sur le Carême !
Qui est Jésus ? Ce que peut nous dire son chemin de croix, sa résurrection ? L’envie des CAPA d’en savoir plus et leur confiance sont carrément impressionnantes !
– Ils étaient 4O de l’aumônerie à « la marche du pardon ». Nous les invitions à revisiter la guérison du paralytique qui passe par le toit. Les ados qui m’abordent durant la marche me disent « Moi, j’ai surtout envie de dire merci au Seigneur pour…. » Je devais comprendre que la réconciliation ne passe pas forcément par les péchés que l’on invente pour eux.
– Il est 23h, Ils sont entre chefs, autour d’un feu crépitant et lumineux. Au milieu du week end de formation dans l’imaginaire du Tour de France, c’est le temps « spi » sur l’engagement… L’approche se fait par étapes, elle se poursuivra lors de l’eucharistie du lendemain matin.
Ce qui est palpable c’est l’envie de connaître et de comprendre Christ : un espace à investir aujourd’hui, une porte ouverte qui nous permet d’envisager l’avenir autrement, de fonder la Promesse .
-Ils reviennent de Farnières*, ils attendaient du contenu pour vivre avec plus de force leur engagement de « MSJiste » ! Ils n’ont pas été déçus.
Comment pourrions-nous réduire le Carême à des prescriptions institutionnelles ( Est-ce qu’ils ont tous été se confesser ?) quand le défi est de les associer à la victoire du Christ sur le mal qui touche aussi bien l’Eglise que le monde ? Ils en ont grave envie !
Un carême qui donne envie de connaître le Christ, c’est carêment bon !
Pascal

Le P’tit mot de la semaine